Introduction au mode de vie zéro déchet

Introduction au mode de vie zéro déchet

S’initier au zéro déchet, ce n’est pas juste une histoire de résolutions. C’est une histoire d’habitudes qui sont là pour rester! Et pour s’assurer qu’elles perdurent dans le temps, il s’agit de les implanter graduellement, selon son rythme, ses limites, son contexte et sa charge mentale! Parce que des milliers de personnes imparfaitement zéro déchet ont plus d’impact qu’une seule personne parfaitement zéro déchet. Nous t’invitons à lire ces lignes bienveillantes pour t’inspirer de la vision décomplexée que nous avons du zéro déchet 👇.

Qu’est-ce le zéro déchet?

Décortiquons d’abord cette expression, « zéro déchet » ♻️. Malgré que son usage soit de plus en plus répandu, la fausse impression de perfection de ne produire aucun déchet en rebute quelques-un·es. Pourtant, le zéro déchet ne devrait pas effrayer, mais plutôt inspirer et rassembler! Mettons une chose au clair: nous ne pouvons pas produire zéro déchet (même les personnes les plus iconiques du zéro déchet en produisent, y compris l’équipe RoseCitron 😉). L’idée avec le mouvement est de réduire au maximum l’empreinte que nous laissons sur cette planète et de tendre vers le zéro déchet (wink wink le livre de Mélissa de La Fontaine) en adoptant un mode de vie plus écoresponsable.3 petits contenants avec des amandes et des noix / 3 small containers with almonds and nuts

Et un mode de vie écoresponsable, comment ça se matérialise 🤔 ? Par des habitudes qui s’implantent une à la fois et qui permettent de réduire la quantité de déchets que nous produisons. L’idée n’est pas d’adopter une habitude puis de la délaisser aussitôt que nous en mettons une nouvelle en place. Progressif, cumulatif et instinctif sont trois mots phares qui incarnent la démarche. ➡️ Eh oui, nous préconisons le terme démarche parce que c’est une histoire d’amélioration continue et de faire de son mieux. Faire de son mieux, sans se comparer ❌ sans se taper sur la tête ❌ sans culpabiliser ❌ sans rechercher maladivement la « perfection » ❌ et sans encombrer sa charge mentale! Pas de pression, juste du fun! Et le fun, c’est contagieux! Rapidement, tu pourrais croire que t’investir dans tes habitudes zéro déchet pourrait mettre de la pression sur tes proches. Mais au contraire: une bonne dose de bienveillance les inspirera bien plus qu’elle ne les culpabilisera.

Notre histoire avec le zéro déchet

Le chemin de chacun·e croise celui du zéro déchet dans des circonstances bien uniques. La rencontre cette démarche et Roxanne, fondatrice de RoseCitron, a été à l’image du zéro déchet, c’est-à-dire graduelle:
« Avant même que le zéro déchet soit largement démocratisé, j’ai été influencée puis inspirée par Béa Johnson, reconnue comme la mère du zéro déchet grâce à qui le mouvement a débuté en Californie dès 2013 📍. Alors que certains étaient intimidés par sa démarche drastique jugée inaccessible et non reproductible, j’ai tout de suite été allumée. J’entendais enfin parler de trucs zéro déchet concrets appliqués à différentes sphères du quotidien. » – RCG

dame qui prépare avec des ingrédients / lady who prepares a cream with ingredientsComme quoi, il est toujours possible de s’inspirer des grandes figures de proue! 💡 Le truc: en prendre et en laisser! Prends ce qui t’inspire et laisse ce qui t’intimide. Et tu verras, ce qui t’intimide aujourd’hui te poussera à te dépasser demain.
Et Roxanne poursuit avec la suite de l’histoire:
« Au Québec, il y a aussi eu ma rencontre avec les Mauvaises herbes 🌿 (anciennement les Trappeuses). Je m’intéressais à ce qu’elles faisaient, aux recettes qu’elles partageaient et aux astuces qu’elles donnaient. Je me reconnaissais dans la façon qu’elles avaient d’aborder le zéro déchet: simplement, humblement, sans prétention et dans un esprit de communauté. » – RCG

Et si le zéro déchet a le vent dans les voiles aujourd’hui, c’est que c’est un mouvement qui rassemble beaucoup de gens. Un mouvement inclusif et collaboratif qui reconnaît l’apport de chacun·e pour améliorer les pratiques et apporter de nouvelles astuces. Cette communauté tissée serrée 🧶, l’équipe RoseCitron a pu la rencontrer en partie lors d’une petite conférence au Café Le 5e en 2017 puis en totalité dès la première édition du Festival zéro déchet la même année. Les festivalier·ères, les organisateur·trices et les panélistes étaient fier·ères de prendre part à un tel événement qui, ni plus ni moins, mettait le zéro déchet sur la map. Oui, nous en entendions parler avant, mais cet événement a légitimé puis démocratisé le mouvement, en y rassemblant les néophytes et les adeptes de longue date. Avec ce festival, qui est maintenant devenu un incontournable rendez-vous annuel, « la démarche individuelle qu’est le zéro déchet [a pris] une dimension collective. » (AQZD)

Les statistiques RoseCitron

Pour l’équipe RoseCitron, début d’année rime avec bilan de réduction des déchets… Bon, ça rime pas vraiment, mais on se comprend 😉. C’est très concret et encourageant pour l’équipe de démarrer l’année avec des chiffres clés qui donnent le goût de continuer à porter le mouvement zéro déchet! En 2021, à eux seuls, les produits RoseCitron en vrac disponibles dans plusieurs points de remplissage ont permis de sauver:

  • 23 991 tubes de dentifrice
  • 12 100 tubes de déodorant
  • 7 306 pots de produits pour le visage

Et ce n’est pas tout : en 2021, grâce à notre système de consigne, 587 chaudières à produits ont pu être réutilisées et 183 litres d’eau ont pu être économisés grâce aux produits solides vendus.

Incroyable, non 😱! Toute l’équipe tient à te remercier d’opter pour des remplissages de produit en vrac et de faire partie de la solution. Si la tendance des dernières années se maintient, nous devrions être en mesure de fracasser ces chiffres en 2022 💥.

Nos meilleurs trucs zéro déchet

S’initier au mode de vie zéro déchet passe par la prémisse suivante: Consommer mieux, consommer moins. Voici les meilleurs trucs qui peuvent marquer ton initiation au zéro déchet ou qui peuvent venir agrémenter ta démarche déjà entamée:
👉 Acheter en vrac. Avec les épiceries en vrac qui se multiplient à l’échelle de la province et l’offre qui s’accroît (de plus en plus de producteur·trices font de l’offre en vrac une mission personnelle), l’achat en vrac devient de plus en plus facile. Ne perds jamais de vue ton pouvoir d’achat et ta relation avec tes commerçant·es locaux·les. L’addition de client·es qui leur suggère d’ajouter une section en vrac à leur commerce augmente les chances d’implanter ces ajustements!
👉 Fabriquer ses produits (jette un œil à notre section DIY pour t’initier à cet univers).sacs en toile de différentes tailles / canvas bags of various sizes
👉 Refuser certains emballages (sacs en plastique, ustensiles jetables, pailles, bouteilles en plastique, cosmétiques suremballés, produits promotionnels, etc.). Pour s’y faire, traîne (dans la mesure du possible) quelques essentiels et fais part aux commercant·es des raisons pour lesquelles tu refuses leurs emballages.
👉 Développer des habiletés manuelles (p’tits travaux de menuiserie 🛠️, couture 🧵, cuisine 🍳, etc.) pour prolonger la durée de vie des produits, mais aussi pour aiguiser ta débrouillardise et ta créativité qui t’éviteront d’acheter de nouveaux objets pour parvenir à tes fins.
👉 Encourager local (préfère un produit local à un produit importé, tous secteurs confondus!). Les paniers de fermiers, les créateurs locaux et les artisans d’ici sont autant de façons d’acheter localement!
👉 Prioriser l’achat d’objets d’occasion (les friperies, les soirées d’échanges entre ami·es, les groupes d’échange de biens, les ressourceries sont des alternatives durables au neuf).

💬 Et la liste pourrait s’allonger encore et encore, autant que vous êtes!

🚀 Et puis, ça te donne l’impulsion manquante pour t’initier au zéro déchet? Ça donne un nouveau souffle à ta démarche? Par où commenceras-tu? Que ce soit l’achat en vrac, la fabrication de tes propres produits, le refus de certains produits, la réduction à la source, la réparation de tes biens, fais-le à ton rythme! L’important, c’est que le zéro déchet soit plus qu’une résolution qui s’essouffle au mois de février. Parce que non, le zéro déchet, ce n’est pas une question de privation. Vois-le plutôt comme une façon de vivre sa vie plus simplement et de l’aligner avec tes valeurs personnelles et avec nos aspirations collectives.

Pas de commentaire

Écrire un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

RoseCitron, c'est plus que des cosmétiques naturels faits à la main au Québec. C'est une communauté engagée et unie par une vision de changement.

Abonnez-vous à notre infolettre saisonnière pour obtenir 10% de rabais sur votre prochaine commande de plus de 50$ ainsi qu'un savon funky gratuit!